Tisser son réseau d’entraide: Apprendre de l’expérience des leaders dans le domaine choisi

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es

Les fréquentations ont une influence non négligeable sur le caractère d’une personne. Pour cette raison si vous ne provenez pas d’un milieu où les gens sont dans les affaires, il y a de fortes probabilités que vous ne puissiez pas saisir une opportunité qui s’offre à vous.

Mauvais réflexes

Pourquoi ? Par ce que les premiers réflexes risques d’être les mauvais, par exemple de :

  1. Chercher tous les pièges possibles sur internet, et on trouve toujours ce que l’on cherche, même ce qui est faux;
  2. Discuter avec les membres de l’entourage pour aller chercher leur approbation morale;

Bons réflexes

Se faire confiance: Plus l’opportunité est grande, moins qu’il y de personne en mesure de la reconnaitre au premier coup d’œil. Pour reconnaitre une opportunité, il faut l’étudier attentivement, analyser les faits qui s’y rapportent et en tirer des conclusions justes.

La force du réseau

Nous avons tous un réseau; famille, ami, collègue de travail, connaisses proche et éloignée. Selon ce que l’on décide de faire, ce réseau peut aider ou nuire. C’est la dure réalité et c’est aussi bien de le savoir plus tôt que tard.

Dans beaucoup de cas, il vous faudra vous faire un nouveau réseau. Ce réseau qui sera composé de gens qui réussissent dans votre domaine d’affaires ou dans des domaines connexes. C’est un élément très important de la réussite et trop souvent négligé.

Voici un extrait de la conversation qui suivit lorsqu’un jour j’ai parlé d’un projet que j’avais à un multimillionnaire, il me dit ceci:

– Est-ce que tu travailles ?
– Non (moi)
– Trouve-toi du travail. Les statistiques démontrent qu’on a plus de chance de réussir dans les affaires quand on a un travail. Il te faut être en mesure de mettre du pain sur la table et de payer les comptes pendant que tu montes ton business.

Alors que l’une des raisons pour les gens qui travaillent de ne pas se lancer en affaire est le fait qu’ils travaillent, qu’ils n’ont pas de temps.

Voyez-vous où je veux en venir? L’excuse des gens qui ne sont pas lancés dans les affaires est un prérequis pour ceux qui ont réussi dans les affaires et qui maintenant ne sont plus obligés de travailler pour quelqu’un d’autre.